Personal tools
You are here: Home / Application Areas

Antarctique


 

La topographie permet aussi de détecter de très nombreux lacs sous-glaciaires, notamment dans la région de dôme C, le plus célèbre étant le lac de Vostok, situé à l'aplomb du carottage russe, lequel carottage a du être stoppé in extremis avant de perforer le fond de la glace et de risquer de polluer l'eau. En effet, la glace " glisse " sur le lac au lieu de se déformer comme sur le socle rocheux ce qui conduit à une zone à l'aplomb, lisse et plate. Cette signature nette en surface est entourée d'un bourrelet qui traduit la transition entre la déformation de la glace sur le socle et son glissement sur le lac. On a aussi découvert l'existence de très nombreux réseaux sous-glaciaires hydrologiques qui connectent ces lacs les uns aux autres. Certains de ces réseaux atteignent plusieurs centaines de kilomètres de long. Ceci soulève le problème potentiel de la propagation de la pollution en cas de forage atteignant l'un de ces lacs. Dans l'éventualité d'un test pour forer jusqu'à atteindre l'eau sous-glaciaire, il faut prendre soin à choisir un lac isolé. Il est aussi clair que ces réseaux affectent la dynamique de la glace par le changement de régime d'écoulement et par la canalisation du flux de glace. En termes de bilan de masse, les pertes de masse par un circuit sous-glaciaire sont évidemment très difficiles à évaluer.

    La topographie disponible ici est une projection stéréographie sur une grille régulière de 1121 par 1121 points, espacés de 5 km, le pôle Sud étant positionné au milieu (donc de coordonnées (561,561)).


Pour en savoir plus ou citer les données :

Remy F., Shaeffer P. and Benoît Legresy, 1999, Ice flow physical processes derived from ERS-1 high-resolution map of Antarctica and Greenland ice sheet, Geophys. J. Int., 139, 645-656.

Remy F., Testut L., and B. Legrésy, 2000, Topographie des calottes polaires par altimétrie C.R. Acad. Sc., " Le point sur ", 330, 457-467.